Georgia May Jaegger : "j’admire Tokyo juste parce que c’est tellement différent de ce dont je suis habituée."

Vous êtes l’une des mannequins les plus reconnues dans le monde en ce moment, comment votre carrière a t’elle démarré ?

GEORGIA: J’ai commencé par des petits boulots dans le mannequinat. Au début j’avais prévu de n’en faire qu’un seul et de m’arrêter là mais en fait ça n’a fait que continuer ! Ce premier petit job s’est transformé en la carrière que j’ai maintenant.

 

Vous êtes Anglaise. Deux ans après le commencement de votre carrière, vous avez fait la couverture du British Vogue, une immense consécration pour n’importe quelle mannequin. Comment l’avez-vous ressenti ?

GEORGIA: C’est marrant parce que je ne savais pas que j’allais sur la couverture lorsque j’ai fait le shoot, j’étais tellement jeune à l’époque et c’est vraiment dingue quand j’y pense maintenant. Mais oui c’était incroyable, je n’avais que 17 ou 16 ans je crois, c’était tellement excitant !

 

C’est un début incroyable pour la carrière d’un mannequin, et un énorme hommage !

GEORGIA: Oui c’était dingue parce que ce n’est qu’après la séance photo que j’ai appris que j’allais être sur la couverture ! J’étais extrêmement excitée.

 

En 2009, vous avez été élu ‘Mannequin de l’année’ aux British Fashion Awards. Vous avez aussi été l’égérie de campagnes de publicités pour Chanel, Vivienne Westwood, Calvin Klein etc. Vous êtes vénérée par Terry Richardson, Patrick Demarchelier… Tout ce dont les mannequins rêvent d’accomplir! Quel est votre plus beau souvenir parmi tout ces accomplissements ?

GEORGIA: J’ai beaucoup de bons souvenirs de tout ces moments bien sur ! Mais c’est vrai que être sur la couverture du British Vogue a été un moment particulièrement spécial pour moi. Le refaire l’année dernière avec mes amies Cara (Delevigne) et Suki (Waterhouse) était aussi super fun car nous attendions cela depuis un moment donc c’était très excitant de faire quelque chose d’aussi symbolique avec ses amies ! Il faut que je l’encadre d’ailleurs !

 

Si vous deviez choisir le meilleur souvenir de votre carrière ces dernières années, lequel serait-il ?

GEORGIA: Je pense que ce serait le fait d’avoir défilé aux Jeux Olympiques de 2012 à Londres ! Je trouve ça drôle parce que défiler aux Jeux Olympiques n’a pas vraiment de sens mais c’était un moment très excitant pour moi car j’étais une des plus jeunes mannequins et je n’arrivais pas à croire que je marchais aux côtés de Naomi Campbell et Kate Moss ! Et puis il y avait un monde c’était incroyable ! On a eu la chance de rencontrer tous les athlètes, tout le monde était surexcité, il y avait tellement d’énergie, c’était juste dingue. Je n’oublierais jamais ce moment.

 

A quoi ressemble un jour typique avec Georgia May Jagger ? Avez-vous une routine ?

GEORGIA: Tout dépend si je travaille ou pas. Aujourd’hui par exemple, j’ai commencé à 5 heures du matin donc parfois mes journées sont plus longues que d’autres. Quand j’ai un jour off, je reste chez moi et je me repose car je voyage beaucoup. Mais je n’ai jamais vraiment de journée typique et c’est cela qui est excitant d’ailleurs ! Quand je travaille pour Volcom par exemple, c’est toujours fou car ils m’emmènent faire des voyages incroyables. J’ai été faire du surf, nager dans l’océan avec des surfeuses super cool … Je trouve ça excitant de faire pleins de choses différentes!

 

Aimez-vous le sport ? Vous parler de surf, skate etc.

GEORGIA: Je ne suis pas particulièrement sportive mais je fais de mon mieux !

 

Comme vous l’avez dit, vous voyagez beaucoup, si vous deviez choisir votre ville préférée, laquelle serait-elle ? Quelle ville a pour vous le meilleur lifestyle ?

GEORGIA: Je dois dire que j’aime beaucoup Paris, je suis une grande fan mais j’admire aussi beaucoup Tokyo juste parce que c’est tellement différent de ce dont je suis habituée. J’adore le Japon. Je vais m’y rendre dans quelques mois et j’ai vraiment hâte.

 

J’étudiais la mode à Tokyo il a quelque années !

GEORGIA: Vraiment ? C’est super cool !

 

Oui je pense comme vous que c’est l’une des meilleures villes au monde ! Chaque personne que l’on interview adore cette ville.

GEORGIA: J’adore tous les petits endroits que l’on peut trouver à Tokyo. A Londres et Paris ce n’est pas pareil car tout le monde connaît les meilleurs endroits où aller alors qu’à Tokyo, les gens les gardent pour eux.

 

C’est vrai, j’ai l’impression que l’on peut découvrir des endroits incroyables à Tokyo juste en se baladant !

GEORGIA: Oui c’est incroyable, j’ai vraiment hâte d’y aller en Juillet !

 

Que pensez-vous des réseaux sociaux et de l’impact qu’ils ont sur l’industrie du mannequinat mais aussi sur notre société ?

GEORGIA: J’ai commencé comme tout les monde à les utiliser juste pour poster des photos mais c’est vrai que c’est devenu dans certains cas plus important que le travail de mannequin en lui-même. Je ne comprends pas vraiment ça encore car je ne suis pas très active et je suis encore en train d’apprendre à les utiliser. Mais je ne m’en suis jamais vraiment soucié. Je poste évidemment les projets sur lesquels je travaille ou bien des photos marrantes mais c’est à peu près tout.

 

Pensez-vous qu’ils aient un impact sur l’industrie du mannequinat ?

GEORGIA: Définitivement. Les réseaux sociaux et le nombre de followers sont en train de devenir l’une des raisons pour laquelle les mannequins sont choisis.

 

Pensez-vous que c’est moins une question de beauté maintenant dans l’industrie mais peut-être plus une question d’influence sur les réseaux sociaux ?

GEORGIA: Non je pense qu’il faut maintenant avoir les deux mais c’est vrai que c’est devenu un moyen de comparaison, ce n’était pas comme cela avant. Je ne sais pas vraiment où tout cela va aller, peut être allons nous assister à des défilés virtuels dans le futur !

 

Oui c’est vrai que même maintenant on peut regarder les défilés sur Instagram par exemple !

GEORGIA: Je trouve cela un peu triste car j’aime beaucoup les photos sur pellicule et le fait qu’il faille attendre pour les voir alors qu’avec les photos Instagram il n’y a pas d’attente, on les voit directement et on s’en lasse beaucoup plus vite je trouve. C’est l’une des contrainte du monde de la mode je pense, l’attente et la lenteur des processus.

 

Oui et c’est d’ailleurs pourquoi le fast fashion market a été crée, ils sont un peu en train de tuer les grandes marques…

GEORGIA: Oui et je pense que c’est triste pour les gens qui sont dans l’industrie depuis longtemps et qui ne font pas partie de ce fast fashion market. Il n’y pas que les mannequins qui sont affectés, mais aussi les photographes, coiffeurs, maquilleurs etc.

 

Vous avez accompli les rêves que tous les mannequins ont comme être en couverture de Vogue, défiler aux côtés de Kate Moss ou être photographié par Patrick Demarchelier, qu’est ce que vous n’avez pas encore fait durant votre carrière que vous aimeriez accomplir ?

GEORGIA: Je suis plutôt heureuse en ce moment et fière de tout ce que j’ai fait mais c’est vrai que j’aimerais beaucoup travailler pour Vogue France car je n’ai pas fait beaucoup de choses avec eux et j’ai toujours aimé le style du Vogue français. J’aimerais aussi continuer à voyager car j’adore voyager pour un shoot. A mes débuts je n’allais pas plus loin que l’est de Londres pour un shoot alors ça me paraît super exotique maintenant quand on me propose de faire un shoot autre pars que l’Angleterre !

 

Nous sommes ici aujourd’hui car vous avez collaboré avec Volcom, une marque de skatetboard, comment cette collaboration est-elle survenue ?

GEORGIA: Ils sont venus vers moi et j’étais très curieuse et excitée à l’idée de travailler eux ! Ils m’ont demandé de devenir l’ambassadrice de la marque même après leur avoir dit que je ne faisais pas particulièrement de skate ! Mais c’est extrêmement fun pour moi car j’ai pu rencontrer des filles incroyablement belles qui surfent et font du skate, elles sont super cool ! C’est génial car elles portent les vêtements que j’ai designé et elles peuvent vraiment me donner leur retours sur ce qui leur plait ou pas. Elles m’inspirent énormément à me pousser, faire encore mieux.

 

Aimeriez-vous vous lancer dans le design ?

GEORGIA: J’ai beaucoup aimé le faire pour ce projet en particulier, mais je ne sais pas si j’arriverais à être assez compétitive dans le monde de la mode.

 

Quel est pour vous le lifestyle parisien ?

GEORGIA: Manger une baguette entière et rester fine ? Quand je viens à Paris j’aimer visiter des musées, me balader, aller dans des bars, manger des plats délicieux et boire du bon vin. C’est le rêve !

 

Que peut-on vous souhaiter pour le futur ?

GEORGIA: Je ne sais pas vraiment… Que la collection avec Volcom marche bien !

 

Avez-vous un mot à dire à vos fans français ?

GEORGIA: Hey !

Close
Bk to Top